Pour la nature

La défense de notre environnement ne doit plus être un vain mot. L’urgence climatique nécessite que chacune de nos Villes prennent en considération les enjeux liés à la préservation de la nature, la mise en œuvre de nouveaux modèles de production et la défense de notre patrimoine naturel.

Environnement, développement durable

Pour un avenir éco-responsable

La transition écologique est un formidable défi en matière de sauvegarde de notre environnement et de notre cadre de vie mais également un levier économique important qui favorisera l’éclosion de nouvelles activités locales. Aubagne doit être leader de ce défi majeur.

Un cadre de vie environnemental amélioré

Mettre à disposition des collecteurs d’eaux de pluies pour les particuliers au même titre que les composteurs

Renforcer la protection de la biodiversité et résorber la pollution de notre fleuve l’Huveaune

Développer les jardins partagés ou familiaux en in- citant les bailleurs sociaux et les résidences privées et y consacrer de l’espace foncier

Privilégier le développement des toitures végétalisées et de ruchers sur les toits des bâtiments publics

Créer une plate-forme de conseil et d’accompagne- ment pour les projets éco-responsables des parti- culiers, commerçants et entreprises

Réaliser l’isolation thermique de toutes les écoles

Energies renouvelables

Favoriser l’énergie photovoltaïque sur les toitures des bâtiments publics et des entreprises et engager les études nécessaires lors de tout nouveau projet urbain.

Pour une Ville verte afin de lutter contre le réchauffement climatique

Initier une véritable stratégie végétale au sein de tout réaménagement urbain (plantation d’arbres, respiration végétale… )

Instauration d’un permis de végétaliser pour les riverains qui permettra de rendre à nos rues du centre-ancien le charme d’un véritable village provençal

Réhabilitation de toutes les fontaines abandonnées

Mobilité douce

Pour de nouveaux modes de déplacements

  • Création de parkings relais le long des lignes de transport en commun (Val’tram et Chronobus)
  • Renforcement du stationnement sécurisé des vélos
  • Installation en centre-ville d’un service de location de vélos à des tarifs incitatifs
  • Priorité aux déplacements doux (marche, vélo) dans l’espace public
  • Développement du dispositif « Pédibus » pour se rendre à pied à l’école
  • Investissement en faveur de véhicules électriques, hybrides ou hydrogènes pour le parc auto municipal

Mise en place du plan vélo métropolitain

qui prévoit notamment la création de pistes cyclables le long de la RN8 entre Aubagne et la Penne sur Huveaune.

Agriculture, circuits courts, bio

Agriculture péri-urbaine et patrimoine naturel

Soutenir la filière agricole en facilitant l’implantation des jeunes agriculteurs, en concertation avec les acteurs de la filière

Conforter la marque des « Jardins du Pays d’Aubagne » et renforcer les circuits-courts

Encourager les activités agricoles qui contribuent à la gestion des risques naturels (culture en restanques pour lutter contre les feux de forêt et le ruissellement) et à la lutte contre le changement climatique (favoriser les cultures sèches historiques)

Permettre aux exploitations agricoles de diversifier leurs activités, notamment dans le domaine du tourisme durable (agro-tourisme, gîtes ruraux, fermes auberges…)

Mettre à disposition des parcelles auprès d’agriculteurs signataires d’une charte bio et en circuits courts afin d’alimenter la cuisine centrale des écoles et autres établissements publics

Viser une autonomie alimentaire territoriale en matière de production de fruits et légumes à l’horizon 2030

Préserver et soutenir financièrement la gestion de l’eau de nos agriculteurs (Asamia) afin de leur garantir un prix abordable. Favoriser la recherche en eau dans le sous-sol

Favoriser le reboisement de nos collines en luttant contre l’appauvrissement des sols et leur acidification

Aménager les berges de l’Huveaune jusqu’au quartier de la Tourtelle

Propreté et collecte éco-responsable

La propreté de nos rues et de nos espaces verts est à la fois une exigence absolue pour l’amélioration de notre cadre de vie mais participe également à l’accueil que nous devons aux visiteurs qui viennent découvrir notre commune.

 Sans propreté, pas de diminution des incivilités en tous genres ; sans propreté, pas de politique de redynamisation de notre tissu urbain et commercial.

Or, la saleté des 700 rues de notre ville, et notamment celles de notre centre ancien décourage à la fois les habitants mais également ceux qui souhaiteraient s’y installer ou s’y promener.

  • Investir en urgence dans le matériel nécessaire et adapté à l’entretien des petites rues, des cours et des places du centre-ville
  • Établir un véritable état des lieux du mobilier urbain mal positionné et qui empêche les équipements de nettoyage d’intervenir
  • Renforcer les verbalisations pour tous les gestes d’incivilité grâce à la création d’une véritable bri- gade de l’environnement : dépôts sauvages d’encombrants, déchets, mégots, canettes, papiers gras…
  • Multiplier le nombre de corbeilles de rue qui sont aujourd’hui cruellement insuffisantes
  • Installer des cendriers publics pour éviter la pollution des mégots
  • Favoriser les journées de mobilisation citoyenne afin de collecter les détritus et autres déchets au sein de nos espaces naturels protégés

Pour la promotion des gestes éco-responsables

  • Poursuivre la politique d’installation de containers enterrés et des points de tri sélectif
  • Créer un service de collecte à vélo des déchets verts des restaurateurs afin d’alimenter le com- post utile aux espaces verts municipaux
  • Favoriser l’implantation de start-up spécialisées dans la gestion et la valorisation des déchets au sein de nos pépinières d’entreprises
  • Mettre en place un service de broyage des coupes de taille pour les particuliers grâce à un numéro vert afin de désencombrer les déchetteries, valorisation in situ
  • Multiplier l’installation de composteurs ou lombricomposteurs dans tous les établissements scolaires ou de formation qui proposent un service de restauration.
Une protection des animaux renforcée

Aubagne sera aux côtés de tous les bénévoles qui s’occupent d’animaux en détresse. La création d’un refuge quartier des Craux, l’ouverture d’une permanence

«anti-maltraitance» permettront de mieux protéger les animaux au sein de notre commune.

Les marchés publics devront intégrer le bien-être animal que ce soit en terme de restauration collective ou d’achats de produits n’ayant pas fait l’objet de «test animal.»

Télécharger notre programme

Téléchargez notre programme pour Aubagne en version pdf.

Proposer une idée Pour Aubagne !

Votre avis et vos contributions sont essentielles. Un projet partagé par tous est un projet élaboré ensemble !